Et un nouveau concours, un!!

Le site Petit Citron refait parler de lui avec un petit concours.

Il vous permet de gagner une box avec le site de mercerie créative Craftine.

Et là je dis: Bingo on fonce tête baissée!!

Pourquoi ? Tout simplement parce que Craftine n’a pas inventé la pluie (des box en tout genre, il y en a plein). Mais là, c’est une box avec des coupons de tissu et autre petites surprises. Il n’y a pas de patrons imposés avec les coupons donc les couturières en herbes que nous sommes pouvons aisément libérer notre créativité.

En tout cas j’adore!!

Petit concours mode

en allant sur le super site petit citron, il y a actuellement un concours pour gagner des tissus en partenariat avec le site modes4u. Ce site de tissu est génial mais il ne fait pas que tissus, il y a aussi des accessoires, boîtes à bento kawaii.

Pour ma part, j’ai participé au vu des cadeaux proposés: des tissus Hello Kitty. Ça sent la confection de vêtements kawaii pour ma puce.

Allez on y joue et que la meilleure gagne. 

Achats printaniers

Après un hiver bien rigoureux et déprimant, le printemps a décidé de pointer son nez.

Pour fêter dignement son arrivée, j’ai décidé de faire quelques achats vestimentaires. J’ai acheté deux paires de chaussures et une veste.

La première paire de chaussures est une paire de nu-pieds de la marque Crocs: Cleo III au prix de 29,99€.

Photo 001

Cet achat a été fait sur les conseils d’un collègue qui ne jure que par cette marque. Personnellement, Crocs était synonyme de sabot. Mais en allant sur le site officiel, j’ai été surprise de découvrir des nu-pieds, ballerines et baskets. Je suis donc partie en expédition, avec ce collègue, dans un magasin au centre commercial de la Part Dieu. J’ai essayé plusieurs paires et le constat est le même: les chaussures sont d’une légèreté et d’un confort. Et les picots sur la semelle intérieure fait office de massage. Elles seront parfaites pour mon dernier trimestre de grossesse en attendant l’arrivée de bébé.

La deuxième paire de chaussures est une paire de ballerines de la marque Galix au prix de 59,00€.

Photo 002

Et oui, mon ventre devient tellementconséquent que je suis arrivée au point où j’ai plus que du mal à lacer mes chaussures. Je peux dire adieu à mes paires de Doc Martens jusqu’à la fin de la grossesse. Donc je me suis tournée vers des paires de chaussures qui ne nécessitent pas de laçage. J’aime beaucoup ces ballerines car elles sont assez originales (bicolore) et comme les Crocs, elles sont légères et confortables.

Ces ballerines iront parfaitement avec le dernier article acheté, une veste trouvée à C&A au prix de 29,99€.

Photo 003

Cette veste est un peu flashy mais comme c’est le printemps, la couleur est sympathique. Et puis le côté flashy est contrebalancé par la doublure blanche avec des rayures. De plus, je peux également la porter en style décontracté avec des Converse ou des Doc Martens.

Tif impect

Pour une femme, il y a certains commerces qui sont indispensables à son bien-être. Je veux bien sûr parler de commerces comme l’esthéticienne/manucure/pédicure, une masseuse (quand on a le luxe de se payer un forfait massage), un coiffeur. Et quand on les a trouvés, on ne les lâche pas sans aucune manière!!

Lors de mon départ de la capitale en 2010, cela a été mon cheval de bataille. Pour l’esthéticienne, j’ai trouvé (Body Minute du centre commercial Part Dieu). La plus grosse recherche aura été celle du coiffeur. Sur Paris, j’étais habituée à laisser ma chevelure dans les mains expertes des coiffeuses de Tchip. Niveau qualité de prestation et forfait, j’étais satisfaite. J’ai voulu tenter les salons Tchip lyonnais mais en voyant les avis, je n’ai pas osé franchir le pas. De plus, ces salons étaient un peu loin de mon domicile. Je suis allée me faire coiffer dans deux salons à la Part Dieu: Shampoo et Be Now. Au niveau prix, j’ai payé à peu près la même chose (40€ environ) sauf que pour Be Now, la coupe se fait sur cheveux secs et lavés.

Etant moyennement satisfaite de leurs prestations et notamment de leurs tarifs, je continue mes recherches dans l’espoir de trouver « The Coiffeur ». Il existe ici un petit fascicule que tout bon lyonnais se doit d’avoir: Le Petit Paumé. Ce livre est une sorte de Bible lyonnaise où sont répertoriés tous les bons plans de la ville. Je m’attarde sur la rubrique « coiffure » et un salon sort du lot : My 158 Coiffure et Art. Je passe par le site internet et je vois que la coupe sur cheveux courts est à 10€. Parfait me dis-je mais j’ai les cheveux mi-long donc il va falloir que je rajoute minimum 10€. Je décide d’appeler le salon et tombe sur le coiffeur (peintre à ses heures) qui me répond très aimablement. Il me signifie que la coupe sur cheveux mi-longs est également à 10€. Le bonheur. Je prends rendez-vous.

Le jour J, j’arrive au  salon de coiffure et le propriétaire des lieux était déjà occupé avec une dame (une coloration). Je me suis dis qu’il allait falloir que j’attende un moment le temps qu’il finisse avec la dame (donc minimum 30 minutes d’attente). Mais non, et c’est là que le concept est génial, après avoir fini la coloration et pour ne pas perdre du temps pendant la pose de la coloration (45 minutes), il s’est mis à me couper mes cheveux. En tout, la coupe a duré 20 minutes. J’étais totalement satisfaite. Tellement satisfaite que je me suis surprise à prendre rendez-vous pour une coloration. Ce qui est bien dans ce salon est que je ne serai pas surprise au niveau des tarifs. Il m’a détaillée le prix des prestations avant la prise du rendez-vous.

Rendez-vous le 29 novembre pour le verdict coloration. Mais bien parti comme c’est, je sens que je ne serai pas déçue.

Bienvenue au pays de papa nöel et Krisproll (Part I)

Avec chéri, nous sommes partis pour une semaine de vacances bien méritée. J’avoue que de ne pas partir en vacances pendant l’été est assez dur physiquement pour tenir la distance jusqu’à la fin de l’année.

Pour cette semaine de vacances, nous avons décidé de partir à l’étranger. Mais quelle destination choisir? Les îles, pourquoi pas mais comme je supporte mal la chaleur (un comble pour une asiatique), l’idée ne m’enchante pas tellement. Alors direction la Finlande et plus particulièrement Helsinki où un gentil pied à terre nous attendait. Et oui, mon frère y vit avec son amie. Donc en plus de visiter une ville que je ne connais pas, autant rendre visite au frérot. Et en bonus, petite escale de trois jours à Stockholm. Après trois heures de vol, notre périple commence.

1. Au pays du Père Noël.

Nous arrivons à Helsinki où nous attend une petite surprise bien désagréable. Notre grande valise a perdu une de ses roues. Nous sommes accueillis par mon frère et nous sortons de l’aéroport. Et là, grosse claque, il y a au moins quinze degrés de différence avec Lyon. Je chéris ma veste en cuir que j’avais mise dans ma valise.

Une fois chez lui, il nous annonce qu’une séance de sauna nous est réservée pour dix-neuf heures. Un sauna finlandais dans toute sa noblesse. Je pensais qu’on allait devoir prendre la voiture et se diriger en centre-ville pour aller dans un sauna public. Mais je me trompais. Le sauna se trouve en bas de son appartement. Ce sauna est en co-proporiété avec les autres  habitants de la résidence. Une heure est attribuée à chaque résident. Le créneau horaire de mon frère et son amie est le samedi à 19 heures. Un sauna privatif, c’est vraiment le rêve. Mais qui dit co-propriété dit respect de certaines règles niveau sécurité et hygiène. Chaque personne qui utilise le sauna doit le restituer propre. Il est donc important de passer la balayette pour faire évacuer le surplus d’eau une fois la séance terminée. Avec mon homme, on se dit que ce concept serait génial en France mais nous ne sommes pas certains que cela fonctionnerait.

Le lendemain, nous partons à l’assaut du centre-ville d’Helsinki. La capitale finnoise, comparée à Paris, est beaucoup moins surpeuplée (environ 1 millions d’habitants). Malgré le temps ensoleillé, le vent souffle donc si vous avez l’intention de visiter cette ville, n’oubliez pas un chapeau ou une casquette. Nous visitons les lieux touristiques habituels tels que le palais présidentiel, la cathédrale orthodoxe, la cathédrale luthérienne. Nous sommes bluffés par l’influence architecturale russe. On s’est pris au jeu lors de notre visite de la cathédrale luthérienne de nous la jouer comme Rocky. Pour accéder à la cathédrale, il faut monter un certain nombre de marches assez hautes. Après notre petit périple touristique, on décide d’aller faire un tour dans les centres commerciaux. Et là, on est servis. Il y a au moins un centre commercial dans chaque coin de rue. Les magasins sont similaires aux magasins français (H&M, Stockmann qui est un équivalent des Galeries Lafayettes). Au niveau des prix, ils sont à peu près égaux à ceux en France. Après une journée de marche harassante, nous rentrons pour partir de bonnes heures à Stockholm. Cette partie fera l’objet d’un autre billet.

Le jeudi matin, de retour à Helsinki, nous ne bougeons pas. Vendredi, nous repartons à l’assaut des magasins finnois mais nous décidons avec chéri, de partir dans des coins peu fréquentés par les touristes. On s’éloigne un peu de la gare centrale et nous allons dans un magasin situé dans le quartier branché d’Helsinki. Le magasin se nomme « Fast’ n’ Loud » et est spécialisé notamment dans les robes pin-up et les vêtements Rockabilly. Le cadre donne l’ambiance du magasin: musique rétro 50s, robes pin-up. Le bonheur pour moi. Je commence à regarder les robes et demande In English d’essayer certaines robes. Le gérant me répond dans un français impeccable « Oui, vous pouvez et je parle français. » Raté pour la fuite en douce sans acheter d’articles. En effet, Michael (son prénom), français de Franche Comté, s’est exilé en Finlande pour les beaux yeux d’une gente dame scandinave. Il fait énormément de robes de la marque Bettie Page. J’ai craqué pour une robe chaude et épaisse de couleur verte, parfaite pour cet hiver. Nous avons aussi visité la friperie « Play it again Sam » où il faut compter environ 90,00€ pour une robe basique, environ 120,00€ pour une robe en dentelle et « Back Street« , magasin aux influences gothico-punk rock similaire au magasin l’Indien Boutique à Paris.

La Finlande est un très beau pays à visiter. On essaiera la prochaine fois d’aller vers le nord pour voir les paysages enneigés. Si vous souhaitez y faire un saut, il est important de savoir que les Finnois mangent à partir de 17 heures (je sais c’est tôt) et que leur monnaie officielle est l’euro. De plus, Helsinki compte une forte communauté suédoise et beaucoup d’infrastructures telles que le nom des arrêts de gare sont traduites en suédois.

Après cet interlude finnois, nous voilà partis pour notre escapade suédoise.