Kiko m’a encore envoûtée

Pendant les vacances, j’ai décidé d’aller me promener à Paris. J’avais oublié l’atmosphère des trains régionaux parisiens.

J’arrive à Paris et je vais faire un tour à la boutique Kiko. La boutique n’a rien à voir avec celle de Lyon située au  centre commercial Part Dieu. Elle est beaucoup plus spacieuse et même s’il y avait du monde, on pouvait se déplacer sans soucis.

J’ai craqué pour trois produits:

  • Le crayon à lèvres Automatic Precision n° 505 ( prix: 5,90€ )
  • L’eyeliner Precision ( prix: 3,90€ )
  • Le dissolvant gel Nail Polish Remover ( prix: 3,90€ )

1. Le crayon à lèvres Automatic Precision

A 31 ans, c’est le premier crayon à lèvres que j’achète. J’aime beaucoup la texture de ce crayon qui est assez fin et s’applique assez facilement. J’y arrive parfaitement malgré mon côté « maladroit ». J’aime beaucoup le pinceau et le taille-crayon intégrés dans le crayon à lèvres, ce sont des accessoires en moins à acheter.

Au niveau de la couleur, ce n’est pas un rouge flashy, ce qui me va parfaitement car je suis plutôt adepte du maquillage Nude.

2. L’eyliner Precision

Bien que je sois attirée par un maquillage Nude, je me laisse de plus en plus tentée par le maquillage pin up que je trouve sophistiqué. Dans ma recherche de maquillage total look pin up, il me fallait un eyeliner noir. J’ai l’habitude de mettre un eyeliner crayon. Pour cette fois-ci, il me fallait un eyeliner liquide avec un pinceau assez rigide.

Le maquillage pin up demande une technique de maquillage que je ne fais pas souvent, voire pas du tout. L’eyeliner s’applique après le fard à paupière. Pour ma part, je mets d’abord de l’eyliner, que j’estompte avec un embout plastique (eyeliner crayon de la marque Benefit), puis j’applique le fard à paupière. Et ça requiert une certaine dextérité ainsi que de la rigueur pour avoir un teint zéro défaut.

Ce ne fut pas une mince affaire. Eyeliner qui déborde, trait trop épais sur le milieu de la paupière et trop fin au coin de l’œil. Je commençais à désespérer. Mais grâce à certaines vidéos très bien expliquées sur Youtube, j’ai réussi à faire un trait correct. Il me faut encore de l’entraînement et d’ici quelques temps, je pourrai me faire un réel œil façon pin up.

L’eyeliner en lui-même est intéressant car le pinceau est assez résistant pour mon trait et une bille mélange la couleur quand on secoue le contenant.

3. Le dissolvant gel Nail Polish Remover

Troisième article acheté. Ce produit était plus un produit bonus. J’avais besoin d’un dissolvant mais cela pouvait attendre. Mon avis est mitigé sur le produit. En effet, l’effet gel m’a beaucoup attirée. Mais je trouve qu’en comparaison avec un dissolvant classique, il ne tient pas ses promesses. Certes il est en gel, le produit ne coule pas et on ne se retrouve pas avec les doigts de la même couleur du vernis. Cependant, et c’est surement moi qui ne sais pas me débrouiller, l’application est laborieuse et je me retrouve avec du gel partout sur le doigt.

Malgré cela, Kiko commence à devenir ma marque référence au niveau maquillage.

Publicités

Belle jusqu’au bout des ongles

Découverte d’une nouvelle marque cosmétique. Pour les besoins d’une soirée d’une copine (le thème: Génération Color Block), j’avais décidé de sortir le total look Red, pour être en adéquation avec mon homme. Au programme: Jean bleu, T-shirt rouge et baskets rouges. Et donc j’ai décidé d’être red jusqu’au bout des ongles.

Je suis donc partie à la recherche d’un vernis à ongles rouge. Le rouge n’étant pas une couleur que je porte d’habitude, je suis plus vernis à ongles classique. Mais pour cette soirée, je voulais quelque chose de fou, de voyant, de flashy!!

Je suis partie à Monoprix dans le but de me trouver un vernis. Au départ, mon choix se posait sur un vernis l’Oréal ou Bourjois (une marque que j’aime beaucoup). Mais en me promenant dans le rayon, je suis tombée sur cette marque: OPI. Cette marque américaine née dans les années 80 commence à débarquer en France. Et cela pour notre plus grand bonheur. La marque a des noms super rigolos pour ces vernis. Celui que j’ai choisi a un nom assez original

Il sonne au doux nom de vodka et caviar. Au niveau de la tenue, il est pas mal. Pour un rouge intense, deux couches sont nécessaires. Cette marque commence à faire fureur parmi nos amis les stars car Nicki Minaj, Katy Perry ou encore Minnie , la fiancée de Mickey Mouse ont signé une collection. Il y a autant de vernis que de couleurs disponibles, cela va de la couleur pastel (collection New York Ballet City) à de la couleur flashy (collection Nicky Minaj).

Concernant les prix, ils sont dans la même zone que ceux de l’Oréal (environ 13,00€). Les vernis sont disponibles à Sephora ou Monoprix.

Petit bonus du site OPI: il est possible d’essayer les vernis virtuellement sur une main. Il suffit de cliquer sur l’onglet OPI STUDIO, de modifier la carnation de la peau, la longueur des ongles. Libre à votre imagination de tester tous les vernis possibles sur votre main sans avoir à utiliser le dissolvant. Le bonheur!!

It’s a miracle!! Alléluia!!

Je suis une adepte du brushing. J’ai beau être asiatique, je n’ai malheureusement la chevelure lisse des japonaises. J’ai testé le lissage japonais il y a quelques années. Certes, le lissage est cher mais pendant un an et demi, je pouvais dire adieu aux brushings avec lisseur.

Maintenant que je ne suis plus en région parisienne, je dois dire adieu à mon coiffeur préféré et reprendre les lissages avec lisseur.  Et qui dit lissage fréquent dit cheveux abîmés, cassants, ternes. Malheureusement mes cheveux deviennent fourchus, secs comme des cheveux de sorcière!! Bouh!!
Il était temps que je prenne mes cheveux en main et j’ai décidé d’attaquer le problème de front, ne plus me leurrer. Si je veux retrouver une chevelure de sirène, il faut s’attaquer aux pointes fourchues, cheveux ternes.

En me dirigeant au supermarché de mon quartier, je me suis arrêtée au rayon beauté et je suis tombée par hasard sur ce produit :

Elseve Total Repair 5 Miracle instantané

Je veux parler de la crème Miracle instantané d’Elseve Total Repair 5. Le packaging est ludique, la couleur rose est mignonne. Je lis le verso du tube et regarde ce que me promet ce produit miracle. Ce produit à base de  » Pro-kératine reconstituante et au céramide resurfaçant fusionne avec la fibre  et pénètre immédiatement pour une réparation en profondeur. » Rien que ça!! Le pari est énorme, et les résultats élogieux:

  1. Matière reconstituante
  2.  Résistance
  3. Vitalité
  4. Toucher Soyeux
  5. Brillance Santé.

Je prends le produit au prix de 6,00€ environ pour une contenance de 200ml en me disant que comme d’habitude, la publicité du produit avec le mannequin qui a une chevelure de rêve est encore un attrape-c… et que je me suis faite avoir. Mais je sors du magasin en me disant que je vais laisser une chance au produit de faire ses preuves.

Le lendemain, après mon shampoing et avoir essoré mes cheveux, je décide d’appliquer le produit. L’odeur fruitée est agréable et la couleur rose n’est pas repoussante. Je l’applique sur mes cheveux et laisse un temps de repos (même si cela n’est pas nécessaire). Le produit part au rinçage assez facilement.

Je sèche mes cheveux et arrive l’épreuve tant attendu du lissage. Et là, le miracle s’opère. Mes cheveux se lissent sans effort, je ne vois pas de frisottis apparaître, juste une chevelure lisse.

En résumé:

Shampoing Elseve Total Repair 5

Shampoing Elseve Total Repair 5

+

Elseve Total Repair 5 Miracle instantané

Elseve Total Repair 5 Crème Miracle Instantané

+

Serum Anti Friz Elseve Liss Intense

Serum Anti Frizz Liss Intense Elseve

= une chevelure de rêve!!

Kit d’affection

Nouvel article manga. Bon ce manga date d’au moins quatre ans (2008 en France) mais je l’adore. J’adore Mari OKAZAKI, la mangaka à l’origine de l’ouvrage. L’œuvre en dix volumes avec un onzième volume bonus, se nomme « Complément Affectif »

Elle est éditée par les éditions Akata/Delcourt.

Minami Fuji, jeune femme de vingt-sept ans, vit à Tokyo où elle exerce le métier de publicitaire. Ce métier est à la fois prenant et passionnant. Elle pense que tout lui est acquis jusqu’à sa séparation avec son fiancé de longue date, rencontré à l’université. Cette séparation bouleverse son équilibre.

Ce manga traite de sujets actuels et adultes comme l’accomplissement de soi, le sacrifice de sa vie personnelle au profit de sa carrière. Etant catalogué dans le domaine du Josei (manga  pour adulte), les sujets abordés y sont plus matures que les shojo (manga pour filles). L’auteure nous fait découvrir le monde de la publicité, domaine dans lequel elle a elle-même travaillé. On y découvre un monde assez machiste où la place de la femme est à définir. En effet, Fuji est obligée de se plier en quatre, quitte à se sacrifier, pour satisfaire un mécène de publicité. Elle ne compte plus les heures supplémentaires passées à l’agence pour boucler une campagne ainsi que les jours de congé sacrifiés. Elle est obligée d’inhiber sa timidité et de se montrer ferme pour imposer ses idées (ce qu’elle fera crescendo le long de ces dix volumes). Toutefois, elle n’oublie pas qu’elle est femme et que parfois la douceur permet de faire passer certaines décisions plus facilement.

Le dessin de Mari Okazaki contrebalance avec la dureté du domaine traité. En effet, ses coups de crayon sont assez aériens voire oniriques. Je mets une mention spéciale aux couvertures des volumes qui sont juste magnifiques et montrent le travail minutieux de la mangaka:

Le manga a eu un tel succès au Japon qu’une série TV a été crée et diffusée sur Fuji TV en tant que Drama. Pour ceux que ça intéresse, vous pouvez le trouver sous le titre de « Suppli » (nom original du manga au Japon).

Complément Affectif de Mari Okazaki, volumes 1 à 11.

Prix: env. 10,20€